Eaux de ballast

BIO-SEA, une gamme de systèmes complets qui combinent la filtration mécanique et le traitement UV-C

Qu'est-ce que le ballast d’un navire ? À quoi sert l'eau de ballast ?

Les navires sont conçus avec une ligne de flottaison optimale qui dépend de leur forme et leur poids. Les ballasts sont d'énormes réservoirs d'eau situés à des endroits spécifiques tout autour du navire qui permettent d'augmenter le poids du navire afin de maintenir la ligne de flottaison optimale.

Ainsi, l'eau de ballast est utilisée pour équilibrer le navire et maintenir la ligne de flottaison à son niveau optimal. Lorsque le navire a été chargé, si son poids total est inférieur à son poids maximum, les ballasts doivent être remplis jusqu'à ce qu'ils contiennent suffisament d'eau pour atteindre la ligne de flottaison optimale.

 

Pourquoi l'eau de ballast doit-elle être traitée ? Quelles sont les espèces invasives ? 

Le problème a lieu lorsqu‘ils délestent et rejettent ainsi des espèces invasives. Ces espèces sont qualifiées « d‘invasives » car elles n'ont aucun prédateur dans l'environnement où elles ont été rejetées. Elles se propagent donc et peuvent causer d'énormes dégâts (effondrement de pont, pollution) mais aussi des maladies. Par exemple, en 1992, 20 000 personnes sont décédées après la propagation du choléra en raison du déversement de l'eau de ballast d'un navire. Les navires transportent de l'eau dans leurs ballasts partout dans le monde, ils lestent (pompent de l'eau) à partir d'un port et ils délestent (rejettent à la mer) dans un port différent avec un écosystème marin différent.

Afin d'éviter de tels problèmes de santé ou des catastrophes, les eaux de ballast doivent être traitées avant d'être rejetées en mer.

 

Que sont la convention de gestion des eaux de ballast de l'OMI et le règlement USCG BWM ?

Avant l'entrée en vigueur de la convention BWM de l'OMI en 2017, il n'existait pas de cadre réglementaire en matière d'eau de ballast. Depuis, les navires doivent être équipés d'un système de traitement des eaux de ballast approuvé conformément aux normes OMI BWM.
Les États-Unis ayant adopté des normes plus restrictives que l'OMI, les navires naviguant dans les eaux américaines doivent donc être conformes au règlement de gestion des eaux de ballast de l' USCG et, par conséquent, être équipés d'un système BWT approuvé USCG.

En savoir plus sur la réglementation internationale de la gestion des eaux de ballast

 

Système de traitement des eaux de ballast BIO-SEA : la solution de bio-uv group certifiée par l'OMI et l'USCG combinant filtration et désinfection aux ultraviolets

BIO-UV Group a conçu la solution BIO-SEA qui propose un système BWT sans produits chimiques qui combine des filtres mécaniques et un traitement par UV-C . Les gammes BIO-SEA sont toutes homologuées par l'OMI et l'USCG (seuls quelques concurrents ont ces 2 certifications).


  

La solution BIO-SEA permet de traiter des débits de 10 à plus de 2000 m3/h automatiquement et à moindre coût (la consommation d'énergie est ajustée en fonction de la qualité de l'eau à traiter). Le retour sur investissement est rapide. Les gammes BIO-SEA sont simples à installer et à gérer tout en étant adaptables, compactes, compétitives et très performantes.

gamme-de-systèmes-bio-sea
 
BIO-SEA offre aux opérateurs maritimes (OEM, chantiers navals, détaillants, etc.) des systèmes complets et un service d'assistance mondial. Découvrez tous les avantages.

Pour plus d'information, visitez notre site ballast-water-treatment

logos-des-partenaires-financiers-de-bio-sea

Ce projet a été co-financé par l’Union Européenne. L’Europe s’engage en Languedoc-Roussillon avec le Fond européen de développement régional.

Découvrez nos solutions
La gamme des systèmes BIO-SEA
La gamme des systèmes BIO-SEA
Depuis 2011, le Groupe BIO-UV propose des systèmes complets de traitement des eaux de ballast pour navires qui comportent à la fois une filtration mécanique et une désinfection par UV, sans aucun traitement chimique.
Il existe actuellement 2 gammes qui peuvent traiter des débits de 10 à 2000 m3/h.
 
La version skid BIO-SEA est dédiée aux nouveaux navires.
 
La version modulaire BIO-SEA est dédiée à la rénovation de navires.