recyclage des eaux usées traitées grâce aux ultraviolets station d'épuration M'Zar à Agadir au Maroc

Réutilisation des eaux usées traitées : cas de la station d'épuration de M'Zar au Maroc

La réutilisation des eaux usées traitées (aussi appelée REUT) est une pratique très répandue dans les régions du monde affectées par des pénuries de ressources en eau, notamment pour l’irrigation de cultures ou d’espaces verts.

Au Maroc, par exemple, les ressources en eau sont limitées et inégalement réparties. Agadir, au sud du pays, fait partie d’une région connue pour son climat semi-aride et un grand déficit hydrique tant au niveau des eaux de surface que des eaux souterraines. Pourtant, cette station balnéaire marocaine jouit principalement du tourisme, de l’agriculture et de la pêche. La REUT s’avère donc incontournable pour économiser les ressources en eau, éviter toute dégradation des milieux recevant le rejet des eaux usées, mais aussi pour assurer l’hygiène et la santé publique des touristes et des résidents.

Ce constat a conduit la Régie Autonome MultiServices d’Agadir (RAMSA) à lancer un chantier de recyclage des eaux usées de la station d’épuration de M’zar afin d’irriguer les golfs et espaces verts du Grand Agadir. Un beau projet soutenu par les hautes instructions du Souverain et le Conseil supérieur de l’eau et du climat.

recyclage des eaux usées traitées REUT Station d'épuration M'Zar à Agadir au Maroc

La RAMSA s'engage au service du développement durable et mise sur la réutilisation des eaux usées 

La RAMSA assure la gestion des services Eaux et Assainissement sur les communes urbaines d’Agadir, de Dcheira, d’Inezgane, d’Ait melloul et la commune rurale d’Aourir.

Début 2000, cet organisme public a souhaité lancer un grand projet d’assainissement, d’épuration et de valorisation de la station d’épuration du M’ZAR du Grand Agadir. Construite en 2002 sur le site des dunes de M’zar dans l’enceinte du parc national Souss Massa, la STEP M’zar reçoit la totalité des eaux usées des villes d’Inezgane, Dcheira, Aït Melloul, Tikiouine et 70% des eaux d’Agadir.

Ce projet, qui tient compte des priorités techniques et environnementales requises au plan national et international, a pour objectif de :

  • Supprimer la pollution au niveau de l’ouesd souss, fleuve marocain qui se jette dans l’Atlantique, à quelques kilomètres au sud d’Agadir,
  • Améliorer la qualité des eaux de baignade de la baie d’Agadir en éliminant les rejets directs non traités pour rendre cette eau conforme à la catégorie A de la législation marocaine et ainsi assurer la durabilité du secteur touristique à vocation balnéaire,
  • Contribuer à la protection de l’agglomération contre les inondations,
  • Mobiliser une ressource en eau constante par la réutilisation des eaux usées épurées pour arroser les golfs et espaces verts de la ville. En effet, après étude, il apparait que la STEP de M’zar permettrait de satisfaire la demande en eau du golf avoisinant les 28 000 m3/j.

Quels intérêts de réutiliser les eaux usées épurées ? 

Du fait des fortes chaleurs et d’un faible cumul de pluie, la nappe phréatique de la région du Souss Massa subit une baisse généralisée de l’ordre de 2 à 3 mètres par an. Ce déstockage d’eau ne permet pas d’assumer la croissance de la production agricoles ni les besoins en eau des populations.

La réutilisation des eaux usées représenterait une contribution non négligeable à la réduction du déficit hydrique, à la préservation des ressources en eau potable, et permettrait également de générer un gain économique important en termes d’éléments nutritifs fertilisants pour les sols, notamment l’azote, le phosphore et la potasse indispensable au bon développement des cultures.

Mise en place d'un traitement tertiaire pour irriguer le golf de l'Océan

Les eaux usées sont chargées de différentes substances provenant des usages domestiques, des activités commerciales et industrielles. Intégrant divers micro-organismes (bactéries pathogènes, virus entériques, parasites, etc.), l’eau vient ainsi polluer les milieux dans lesquels elle est déversée, ce qui peut être néfaste pour la faune locale comme pour la santé des hommes.

REUT recyclage des eaux usées traitées agadir MarocREUT recyclage des eaux usées traitées agadir MarocDans un souci de respect des exigences sanitaires et environnementales, la RAMSA souhaite équiper la station d’épuration de M’Zar d’un système de désinfection de l’eau par ultraviolets. L’objectif est d’obtenir un abattement bactériologique équivalent à de 2 log sur les Coliformes fécaux (soit < à 200 UFC/100ml), E Coli, Streptocoques fécaux et Cryptosporidium, ainsi qu’une absence totale de Nématodes. L’eau ainsi débarrassée de tout micro-organismes pathogènes, servira à arroser l’un des golfs d’Agadir, le golf de l’océan dans un premier temps, puis l’ensemble des golfs et espaces verts de la ville par la suite.

Traitement de l'eau par ultraviolets : l'expertise d'un leader reconnue dans le monde entier

recyclage des eaux usées traitées REUT step agadir Maroc traitement ultravioletsDepuis plus de 20 ans, BIO-UV Group met aux services des professionnels du monde entier son expertise dans le traitement de l’eau par ultraviolets.
La désinfection par ultraviolets consiste à reproduire dans un réacteur des rayons de type UV-C semblables à ceux émis par le soleil, mais à plus forte intensité. A une longueur d’onde spécifique, ces rayons attaquent les cellules des micro-organismes et stoppent la duplication de leur ADN, les rendant ainsi inactifs. Ce procédé n’affecte en rien les qualités bactériologiques de l’eau.

recyclage des eaux usées traitées REUT step agadir Maroc traitement ultravioletsPour répondre aux besoins de la RAMSA, l’entreprise a mis en place 6 réacteurs UV basse pression équipés de 14 lampes UV chacun.
Nos réacteurs, qui s’adaptent parfaitement selon les contraintes d’installation, de fonctionnement et de maintenance propre à chaque projet, permettent ainsi la réutilisation des eaux usées épurées pour l’arrosage des espaces verts et des golfs tout en protégeant l’environnement à l’aval du rejet de la station d’épuration. Le traitement de l’eau se fait en continu dans des réacteurs fermés, où l’eau transite entre des lampes qui irradient en quelques secondes le fluide et ce, sans aucun ajout de produits chimiques.

Depuis Août 2010, le Golf de l’Océan est ainsi irrigué par les eaux épurées traitées aux ultraviolets de la STEP de M’Zar et ce, avec un débit moyen de 30 000 m3/j. Les réacteurs BIO-UV mis en place ont déjà fait leurs preuves. En effet, des résultats d’analyses menées par le laboratoire d’analyses et contrôle biologique IBN SINA à Marrakech ont révélé que la présence de coliformes fécaux dans l’eau ne dépasse pas 100 UFC/100 ml !

Vous abvez un projet ? Contactez-nous